Sprimont – BCCA : 74 – 93

Après trois défaites d’affilée, le BCCA Neufchâteau a renoué avec la victoire, vendredi, en terre liégeoise. Par la même occasion, les Chestrolais ont mis fin à leur série de quatre défaites consécutives en déplacement. Ils ont retrouvé leur agressivité en défense et leur efficacité en attaque, à l’image de Nicolas Sturam, auteur de 25 points.

Accrochés en première mi-temps, les Ardennais ont pris leurs distances dans le troisième quart-temps (60-68 à la demi-heure), avant de dérouler dans le dernier acte.

«Cela fait plaisir, commente le coach Marc Hawley. J’attendais une réaction et je l’ai eue. Surtout qu’on gagne avec la manière en plus. On aurait été battu en jouant comme cela, j’aurais quand même été satisfait. C’est qu’on aurait été battu par plus fort que nous. Les gars se sont vraiment battus. Ils ont été très agressifs des deux côtés du terrain et ils ont joué vite, et cela a payé. À la fin, les joueurs de Sprimont étaient cuits. »

Neufchâteau entre très bien dans la partie et se détache à 2-7 dès la 3’. Sturam bénéficie du jeu collectif luxembourgeois et il rentre ses shoots. Les Chestrolais profitent bien des largesses de la défense liégeoise et ils mettent du rythme. Puis Hertay monte au jeu et lance Sprimont dans le match, avec deux bombes. Les Liégeois recollent à 24-26 (10’).

La défense du BCCA se resserre et empêche Malpas et l’ancien Chestrolais Thibaut Boxus de s’exprimer. Mais les Ardennais connaissent deux minutes d’absence, de la 18’ à la 20’, et Hertay ramène les siens à 41-44 à la pause.

À l’entame du troisième quart-temps, Neufchâteau reprend le match en mains et pousse à nouveau sur l’accélérateur. Les transitions offensives sont très rapides et Sprimont cale. Le banc fait aussi la différence du côté luxembourgeois. Le ballon circule bien, ce qui permet de trouver des shooteurs isolés. Sous l’anneau, le BCCA domine au rebond, avec notamment Bizimana: 60-68 (30’).

Le trou est fait et, cette fois, Neufchâteau ne laissera pas Sprimont revenir. Denève assomme pour de bon les Liégeois, fatigués, qui ne seront plus menaçants. Les Chestrolais se font plaisir et les chiffres grimpent à 74-93, score final.

«On a été dominé dans le jeu intérieur par Hertay en première mi-temps, mais après le repos, on a pris le dessus, relève Marc Hawley. Et on a répondu chaque fois que Sprimont revenait. Avant de donner un dernier coup sur l’accélérateur. Il y a eu le mental, la combativité, la solidarité. C’était important de sortir de cette mauvaise passe

Article provenant de L’Avenir