Des sourires et des larmes…

3 arrivées pour 3 départs : Jean-François Feller, Olivier Mehagnoul et Hervé Starck, tous ayant pris part à l’aventure du Luxair en N3, remplacent Pierre Mathonet, Ronald Badoux (fissure du tendon d’Achille) et Johann Bossicart, un des piliers du Club. Ces deux derniers ont rejoint Libin. Le premier en tant que coach.

De nouveau écartés de la Coupe de Belgique au 2ème tour, cette fois à domicile, face aux solides flandriens d’Houtem (77-82), nos Elites vont tout d’abord se rattraper sur la Coupe NRJ-AWBB. Sortis premiers d’une poule de 5 – 1 défaite pour 4 succès, dont un nouveau derby face au Luxair (91-75) -, ils éliminent ensuite 2 formations de Régionale 1 : Enghien (81 -81 puis 96-75 à Chenot) et Comblain (118-102 à domicile puis 79 – 85). En demi, face au CEP Fleurus (P1), la porte de la finale semble bien ouverte après l’aller (101-80) mais nos joueurs la prennent en pleine figure au retour, se trouant complètement (108-69 !).

En ouverture du championnat, intraitables en défense (79-58), ils dominent Eeklo à domicile. Hélas, cette victoire reste marquée d’une pierre noire. Quelques heures après ce succès, Hervé Starck perd le contrôle de son véhicule entre Offaing et Léglise. La voiture finit sa course contre un gros arbre. Grièvement blessé, le distributeur chestrolais décède le lendemain matin. Il allait avoir 21 ans.
La blessure de Mehagnoul, qui éloigne celui-ci des parquets pour un mois, combinée à cette tragique disparition, engendre de fait des problèmes de rotation. Avec le renfort des jeunes prometteurs que sont Julien Ansay et Jo Lambert, le BCCA équilibre néanmoins victoires et défaites et vire en 6ème position à la trêve.

Mais le meilleur est à venir…Solidaires, altruistes, guerriers, nos Elites font merveille dans la seconde partie du championnat. Battus seulement 4 fois, ils collectent 9 victoires.
Parfois à la Pyrrhus (Haneffe, le leader, rendant les armes (75-74) sur 2 lancers francs d’Olivier Mehagnoul à 5 secondes de la sirène). Parfois sur le fil (Ninove, mené 77-60 à 5 minutes du terme, et ne s’inclinant que… 93-92. Avec un 34-37 – 71 unités ! – dans le dernier quart). Et que dire de ces 3 dernières Glorieuses (Lummen, Castors Braine – à l’extérieur S.V.P. – et Beringen) ?

Avec 16 succès (2 de moins que leur record, mais dans une série plus relevée que celle de 2001) pour 10 défaites, le BCCA arrache in extremis la 4ème place, accédant par là même aux play offs !En demi-finale de ceux-ci, ils affrontent le premier et grand favori.
Loin d’être ridicules, comme toujours lorsqu’ils rencontrent une grosse cylindrée, les Verts et Blancs contraignent Haneffe à une 3ème manche en terre liégeoise, rencontre perdue aux prolongations. Et dire qu’ils ont eu un ballon de finale dans les dernières secondes du temps réglementaire !

En marge des exploits de l’équipe phare, il est à noter, en cette fin de saison 2004, que les Dames, noyau jeune en construction sous la houlette de Sébastien Fisson, terminent elles aussi 4èmes, en Provinciale 1. Jouant elles aussi les play-offs, elles y subissent face à Rulles le même sort que leurs aînés masculins.

Alors qu’en Jeunes, les Cadets messieurs remportent le titre provincial.